Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de VALF

lettre Capa au ministère de l'Ecologie

 

 

Collectif des Associations de la Presqu'île d'Ambès

                                            

                                                                                 

                                                                                                                                                        

Presqu’île d’Ambès, le 21 juillet 2008 

                                                       Madame la Secrétaire d’Etat chargée  de l'Ecologie
        

                                                                         20 rue de Ségur,
                                                                         75302 Paris Cedex 07

                                                                                                                                                                                        
                                                                                       


Madame ,

 

Le 10 juin 2008 le « Collectif des Associations de la Presqu’île d’Ambès » (CAPA) a décidé d’entreprendre une démarche commune auprès des élus relative à l’aménagement de la Presqu’île.

 

Jusqu’à présent, les collectivités territoriales ont pris des initiatives concernant ce territoire, sans concertation avec le milieu associatif. Les effets de plusieurs de ces initiatives sont en contradiction avec les préconisations en matière de prévention des risques d’inondation et de préservation de l’environnement :

 

-          Remblais massifs de champs d’expansion des crues à proximité du bourg de Saint Louis de Montferrand et du quartier ouest d’Ambarès (Sabarèges).

-          Augmentation forte du trafic de camions via la Zone Natura 2000 « des Marais d’Ambès » et des Marais intercommunaux de Montferrand, en lisière du bourg de Saint Vincent de Paul et sous les arches étroites du remarquable « pont cathédrale » qui franchit la Dordogne

-          Accroissement important des industries chimiques -sur un territoire qui en est déjà largement doté- qui menace les populations et l’écosystème, directement et par effet de « dominos ».

-          Menace directe pour un des derniers grands espaces naturels humides de la Communauté Urbaine de Bordeaux, classé pour sa faune et sa flore. Cet espace ne peut survivre sans un environnement naturel et fluvial préservé.

-          Agression supplémentaire des paysages de la Presqu’île et du front de Garonne, déjà tristement marqués par les zones industrielles de Bassens et d’Ambès.

 

Face à ces décisions unilatérales préjudiciables aux habitants et au territoire de la Presqu’île d’Ambès, le Collectif des associations demande à être dorénavant associé à une véritable concertation et aux réflexions préalables aux décisions relatives à l’aménagement de la Presqu’île.

 

Nous vous prions de trouver ci-joint la motion signée par les associations membres du « Collectif des Associations de la Presqu’île d’Ambès ».

 

Connaissant l’intérêt que vous portez au développement durable, nous sollicitons un entretien de votre part, afin d’aborder les problématiques de ce territoire qui nous est cher.

 

 Veuillez agréer , Madame la Secrétaire d’Etat, l’expression de notre très haute considération.

 

 

Pour le Collectif des associations,

 

 

 

                                                                                                                    Colette Arnaud

 

Colette Arnaud – 5 impasse Prévert, 33440 St Louis de Montferrand

Tél. 06 74 61 87  77 –  Courriel : c.arnaud.valf@orange.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article